Forum Rpg - Uniquement Yuri - NC-18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ishtar, d'une poigne de Fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar

avatar


Mon Petit Carnet
Mes Caractéristiques :
Mes Mémoires :
Mes Relations :

MessageSujet: Ishtar, d'une poigne de Fer    Jeu 1 Aoû - 17:05

FICHE DE PRESENTATION
Prénom▬ Ishtar
Âge ▬ Si vieux... Si loin...
Groupe  ▬ Déesse
Pouvoir  ▬ Force Prodigieuse
Description physique


« Vas-y, fies-toi à mon apparence ! Tu ne seras pas déçue... »


La sienne est très clairement trompeuse, c'est un fait. Personne ne se douterait qu'une femme comme elle, ne mesurant qu'un mètre cinquante quatre, puisse faire des dégâts ravageurs à qui ou quoi que ce soit. L'effet de surprise l'a aidé plus d'une fois bien qu'elle s'en serait bien passée...
Surtout qu'elle n'est pas bien grosse en plus de ça, ne pesant que cinquante deux kilos sans ses armes principales, cent quatre vingt douze avec. Ses armes sont plus lourdes qu'elle, rien que ça. À défaut d'être rapide une fois armée, elle est très précise en compensation et ça fait très mal aux dents quand une de ses « Chúi » vous tombe dessus. Et ça ne vous touche jamais pour rien ni par hasard.

Ses cheveux ébène, doux au toucher, soyeux au soleil, lui arrive en haut des hanches. Elle prend le temps de passer un coup de brosse à poils de sanglier cent fois le matin, cent fois le soir mais rien de plus. Pas de place pour des coiffures, hormis les queues-de-cheval. De temps à autre des coiffes luxueuses et complexes qu'elle trouvait à son goût mais pas question de mettre plus de temps à ce loisir.
Ses yeux sont d'un doré pâle qui sont visibles de près et confondante avec le blanc à une certaine distance, ils sont également en amande, assez petits mais capables d'analyser la meilleure tactique pendant le combat, au fur et à mesure. Si ceux des autres sont l'âme de la personne, les siens ne laissent pas souvent voir ce qu'elle pense. Elle aborde toujours un air impasse, avec des sourcils froncés et ne sourit que rarement. La vie lui a appris que cela ne servait pas pendant une bataille... Sa peau légèrement bronzée a connu des heures d'entraînement, de combats, au fil du temps, elle ne les comptait plus. Sous le soleil ou sous la pluie, elle n'a jamais peur de l'exposer. Ils ont plus subi des dégâts mortels par blessures mortelles.

En savoir plus :

- Son style vestimentaire se résume à « pratique mais traditionnel ». Il faut qu'elle puisse bouger comme elle l'entende à n'importe quel moment de la journée comme de la nuit mais également distinguée. Il est hors de question qu'elle se confonde avec une servante ! Bien qu'elle ne les méprise pas... Même à plusieurs mètres, il faut obligatoirement qu'on sache qu'elle fait partie de la haute Sphère, au sens propre comme au sens figuré.
- Sa voix est grave et elle parle souvent d'un rythme lent mais assez froid contrairement à ses gémissements qui sont chauds et long... Elle ne viendra que rarement faire la parlotte aux autres mais elle ne vous enverra jamais sur les roses. Sauf si elle ne vous aime pas...
- Ses armes, des « Chúi » ne la quittent jamais et pèsent chacun soixante dix kilos. Elle les accroche à sa ceinture quand elle ne combat pas. Une chaîne en acier trempé relie le ballon, qui eux sont faits d'un lourd assemblage d'osmium et d'iridium, au bâton et ces derniers peuvent s'assembler par leur extrémité, formant une seule arme redoutable. Ce beau cadeau lui vient de la première femme dont Ishtar est tombée amoureuse « Brigid » la Déesse de la forge et elle en prend soin depuis. Mais elle refusera de vous dire pourquoi elles ne sont pas ensemble...

Description psychologique


« Bas-toi ! Bas-toi jusqu'à la Victoire ou meurs ! »


Cette fureur... Elle coule en permanence dans ses veines. L'anime et la brûle aussi bien dans un corps-à-corps physique que charnel. Même combat qui nécessite force et hargne pour en être le vainqueur au final et ne pas se laisser dominer par le partenaire comme l'adversaire.
Ishtar est une femme puissante qui ne représente pas la déesse de la Guerre et de l'amour Physique pour rien. À la force physique capable de briser un mur à mains nues aussi facilement qu'on peut arracher ses pétales à une fleur mais... Pourquoi lui infliger ça ? Ce n'est qu'un être sans défense après tout... Personne ne sait ce qu'elle n'est pas capable de porter ou de casser.
Fine stratège et guerrière formidable, que se soit au corps-à-corps ou aux armes, qui est capable de manier un nombre incalculable d'armes, il vaut mieux l'avoir comme alliée plutôt comme adversaire. De nature très combattive, tout sera prétexte pour être sur la défensive. Insistez un peu plus et elle passe à l'offensive en peu de temps.

Elle peut paraître injuste, mais elle est bien plus juste qu'on ne pourrait le croire. Les concepts comme « Ne jamais attaquer un adversaire incapable de se défendre » ou «  Ne jamais attaquer un adversaire dans le dos » lui sont très chers et les respectera quoi qu'il arrive. Malheur à celles qui ne feront pas de même. Comme son jeu d'arme, sa colère peut être redoutable surtout sur des sujets pareils.
Soyez quelqu'un à la hauteur à ses yeux et elle peut littéralement vous admirer car elle reste quelqu'un d'humble malgré tout. Elle a pendant longtemps admirer des Humains qui ont fait preuve d'un courage et d'une habilité aux maniements d'armes exceptionnelles. « Jeanne d'Arc » une femme de l'Occident restera sa préférée au fil des millénaires qu'elle a passés à vivre. Elle eut même un pincement au cœur de voir “la Pucelle d'Orléans”, si brave mourir si jeune...

Car paradoxalement, Ishtar peut également être une femme douce bien quelque peu taciturne et solitaire. Elle s'est vue avoir des montées de sentiments dont elle ignore encore le nom, pour des nourrissons. Voir un peu envieuse de ces femmes qui pouvaient avoir... Transmettre sa force pour en faire un ou une guerrière des plus valeureux(ses) qui soit... On peut aisément en conclure à un manque affectif évident... Ou un égo surdimensionné.

.
Histoire



Qui peut dire quand, ou comment naissait une Déesse ? Pas vraiment de monde... Pas même les Immortelles elles-mêmes... Mais souvent elles savent pourquoi. Certaines s'appliquent consciencieusement à donner aux Hommes de l'amour, du savoir Bénit ou bien même de l'espoir, eux qui en ont tellement besoin. Pour sa part, on s'est mis à la solliciter, à la citer dans les prières avant de partir au combat.

C'était lourd, très pesant... Elle s'entraînait à les assembler, désassembler depuis maintenant quatre jours, sans manger. La chute d'eau de la clairière lui chanter une douce berceuse pour lui tenir compagnie, en plus des oiseaux qui l'accompagnait en duo. Le vent avait beau souffler fort, elle tenait bon et ça lui faisait du bien car elle avait très chaud et sa peau était recouverte d'une fine couche brillante au soleil de plomb qu'il y avait ce jour.
Fatiguée, elle s'était retournée après s'être arrêtée pour se diriger vers le point d'eau. Il lui fallait encore plus, plus d'entraînements. Cela faisait une soixantaine d'années qu'elle avait reçu ses cadeaux et elle prendrait le temps qu'il faudra pour qu'ils n'aient plus aucun secret pour elle, plus aucun défaut. Ce qui n'était plus qu'une question de mois maintenant selon elle... Pas à pas, elle avait lâché ses armes au sol, provoquant un bruit sourd et un cratère dans la terre asséchée. Au bord de l'eau, elle attacha ses cheveux avec un de ces bracelets avant de plonger la tête dans l'eau sans délicatesse. La fraîcheur lui faisait un bien fou en particulier sur ses joues brûlantes. Elle but plusieurs grandes gorgées avant de relever la tête en reprenant de l'air . Elle répétait ce rituel depuis qu'elle était là, combien de temps elle allait encore le faire? Le liquide glacé coulant le long de son cou, puis de sa poitrine, elle laissait volontiers le vent lui morde la partie avant de se sentir mal à l'aise l'espace d'un instant.

* Quelqu'un ! *

En se retournant, elle vit une femme qui s'était effondrée. Elle ne devait pas être là depuis longtemps, elle s'en serait aperçue en six jours... Ne disant pas un mot, elle se releva sans quitter son cadavre un instant. En s'approchant de cette dernière, Ishtar put constater que la femme était jeune et également parée ce qu'on pourrait croire une tenue de combat traditionnel avec des protections un peu primaires au premier abord mais qui avaient l'air d'avoir été fait avec soin dans un trempage d'acier assez lourd et décoré d'arabesques compliquées. La déesse fut hypnotisée par son armure mais que faisait-elle ici ? Elle avait pris la précaution d'être assez loin de toute civilisation pourtant elle voyait une femme à ses pieds, qu'elle prit dans ses bras, un bras sous le dos l'autre sous les genoux.
En allant vers la clairière, elle se demandait si une bataille se préparer dans les environs. C'était fort possible qu'elle soit également une éclaireuse mal préparée. Car elle n'avait rien. Pas de quoi boire, pas de nourriture... Pas d'arme non plus, même pas un bâton pour frapper les animaux sauvages ! Juste sa protection. Quelle imprudence. S'agenouillant de nouveau où elle s'était désaltérée, elle avait posé l'inconsciente à ses côtés pour prendre de l'eau en coupe dans sa main avant de faire couler, goutte à goutte, sur le visage de la jeune femme. Cette dernière battit des cils avant d'ouvrir en grand les yeux et se relever rapidement pour tanguer. Elle ne devait pas avoir mangé depuis un moment non plus. Elle avait de longs cheveux noirs et une peau couleur caramel, sûrement à cause du soleil ardent. Sans un mot, elle regardait intensément la Déesse devant elle. Elle ne savait pas que c'en été une, bien sûr, qui l'aurait cru de toute façon ?

« Je... Je suis morte ? »

Réflexion faite... Elle avait l'air plus perspicace... Ou avait-elle simplement perdu la raison ? La déesse fit un signe négatif à sa question ce qui eut pour effet de faire baisser la tête de la jeune réveillée.

« Pourtant c'est tout ce que je mérite... J'ai abandonné les miens à la veille d'une guerre... »
Laisse-moi t'aider... »

Dit-elle avant de venir poser ses lèvres sur les siennes. En humide, elle pouvait sentir l'humidité en contraste avec sa bouche si brûlante et si douce. La fugitive fut très surprise mais ne bougea pas, se contentant de trembler avec de grands yeux ouverts. Ishtar se mit à genoux face à elle après s'est éloignée de ses lèvres. Elle était bonne cette petite malgré cet arrière-goût de peur...

« Mais...
- Silence ! »

La confusion se lisant sur son visage, la mortelle resta cependant paralysée quand Ishtar se colla dans son dos. Remarque, elle avait beau être poltronne, elle tombait à pique, Ishtar commençait à fatiguer sérieusement sans pour autant avoir envie de partir pour le moment. Elle se remettait d'un moment assez triste pour elle... Mais même là, elle avait encore largement la force de retenir la femme par les bras, qui tentait enfin de se dégager en appelant au secours. Dommage pour elle, il était trop tard... La soif avait été étanché mais la faim et le désir lui tenaillaient le ventre à présent et il n'était pas question pour elle de partir ainsi. Elle avait beau crier, pleurer, elle avait été assez faible pour se laisser faire se disait la déesse alors qu'elle avait passé une main sous son assortiment. Elle pouvait sentir les boucles soyeuses entre ses doigts avant d'atteindre les plis doux de son sexe. La moiteur la fit frisonner. C'était une vraie brune en tout cas et cette partie était moins bronzée que le reste du corps.
Du bout de l'ongle, elle toucha doucement le bouton de rose de la jeune fugitive. Prenant tout son temps, elle fit des cercles certes petits mais précis. Elle avait beau pleurer à chaudes larmes, elle avait cessé de bouger quand elle avait senti le contact sur son bout de chair fragile. Les gémissements de la femme lui firent un effet bœuf, la peau couverte de frissons, elle allait de plus en plus vite très rapidement. Elle devenait de plus en plus glissante tandis qu'elle vibrait contre sa généreuse poitrine. Elle ne devait sûrement pas avoir connu ça, la pauvre. Il fallait qu'elle en garde un bon souvenir ! Avant qu'elle ne se soulage, Ishtar écarta délibérément la main pour la sortir de son pantalon, lui arrachant un petit cri de désapprobation. Elle agrippa son haut fait de lanière pour lui découvrir les seins. Ils étaient aussi gros que les siens et manifestement, à en juger par les pointes brunes dressées, elle avait apprécié ce cadeau. Lui libérant les bras, elle passa la tête sous l'aisselle pour aller lui lécher la rondeur de son sein brun. Elle avait la peau chaude, elle sentait si bon....
Replongeant sa main dans l'habit, elle reprit là où elle s'était arrêtée tandis qu'elle parsemait le sein de baiser papillon avant de venir prendre le téton arrogant entre ses lèvres. Elle le réchauffait un peu plus du bout de la langue, allant au même rythme que son doigt autour de son clitoris.

Les gémissements se muaient peu à peu en petits cris qui excitaient un peu plus Ishtar. L'odeur du plaisir lui enivrait le cerveau, les petites plaintes à l'oreille la rendaient humide également mais surtout, elle se sentait forte à nouveau... Encore mieux que de manger, elle s'était délectée, le plus important pour elle. Ayant assez torturé le sein, elle y passa un dernier coup de langue sur le téton qui avait l'air sensibilisé, d'après le sursaut de la femme. Il était plus  redressé que son jumeau et il luisait au soleil, encore couvert de salive. Elle n'y avait pas été de main morte... Sauvage, comme à son habitude...

« Déesse Ishtar ? »

La nommée leva la tête en direction de la voix, sans pour autant s'arrêter. Elle pouvait sentir l'embarras grandir sur le visage de la femme dans ses bras mais elle ne la laisserait sûrement pas partir alors qu'elle atteignait très clairement le point culminant, le bout de chair devenant de plus en plus dur entre ses doigts. Une de ses servantes était là, debout avec ses longs cheveux châtains et un grand sourire dans sa jolie robe claire.

« On vous fait demander au palais ! »

Alors qu'elle avait décidé de rester ici encore quelques jours...  Descendant la main un peu plus bas, elle frottait délibérément sa paume contre elle alors que ses cris étaient de plus en plus fort pour devenir un long râle qu'elle offrit en spectacle à la Déesse et à sa servante, la tête arquait en arrière. Ishtar s'était relevée sans cérémonie en laissant la femme au sol, tremblante. Elle n'avait désormais plus aucun intérêt à présent... Sauf si elle décidait d'accepter son sort lors de cette guerre. Elle se léchait lentement le bout du doigt avant de venir reprendre ses armes au sol, provoquant un autre bruit sourd en peu de temps. Alors qu'elle marchait devant elle, elle vit la servante venir vers la guerrière qui n'osait plus bouger.

« Profitez donc de cette bénédiction ! »

Avant qu'elle n'en rajoute un peu plus, Ishtar vint lui prendre le bras pour la pousser devant elle sans trop être brutale malgré sa force. Jalousie ? Peut-être, elle n'a jamais été très prêteuse … La servante se contenta de sourire avant de marcher à ses côtés.


~*~

Et elle ouvrit lentement mais sûrement les yeux.

Mais ça, ce fut il y a si longtemps... Elle n'aurait su vous répondre combien de temps... Sans appui, elle se redressa sur son lit tel un fantôme encore dans les vapeurs. Si elle se souvenait bien, c'était à partir de cette époque qu'on s'était mise à solliciter dans ce coin du globe. Sa légende, parmi tant d'autres, était apparemment née à partir de cette aval. Elle ignorait ce que cette humaine avait dit ou fait. Elle ne la revit jamais mais Ishtar savait pertinemment qu'elle n'était plus vivante à ce jour. C'était dommage d'ailleurs... En regardant autour d'elle, elle constatait que plusieurs femmes étaient autour de son immense lit baldaquin blanc et pastel. Ah oui. Elles devaient partir dans quelques heures pour défendre le palais ainsi que chercher des courtisanes. Il n'y en a jamais assez après. L'une des combattantes posa timidement son genou sur le drap lisse et doux, attendant l'aval. Qu'Ishtar ne tarda pas à lui accorder, elle et à ses autres guerrières, avec un air impassible. Pourtant, en regardant bien, son regard laissé voir à quel point elle commençait à s'exciter. Quelques-unes se posaient sur le lit, d'autres vinrent les encercler, elle et celle qui avait demandé l'autorisation. Cette dernière s'était jeté dans les bras de la Divinité, lui dévorant les lèvres. La Déesse n'accordait pas sa bénédiction à n'importe non plus...

Derrière l'écran
Prénom ou/ Pseudo ▬
Âge  ▬ 21 ans
Sexe  ▬ Féminin
Comment avez-vous connu le forum  ▬ La première admin et moi nous avons couch//SBAAAAFFF//
Que pensez-vous du forum? ▬ Très bien comme il est, j'ai vu nettement pire...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ishtar, d'une poigne de Fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La poigne du géant
» proteges mains adaptables sur FJR
» tendinite persistante que faire ?
» Diametre poignées
» Re peindre une poignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gynécée :: PRÉAMBULE :: LE RÉPERTOIRE DES FICHES :: Les Fiches Validées-